© C

he sh

er

La case de la cheff erie de la tribu de Petit Couli.

© P

ie rre

L ar

ue

178

L Amborella trichopoda, mère des plantes à fl eurs et rareté botanique endé- mique, est contemporaine des dinosaures. Un sentier botanique situé près du syn- dicat d initiative off re un aperçu de la fl ore exubérante de la région. La case de la cheff erie de la tribu de Petit Couli, visite payante avec autorisation.

DÉCOUVRIR Le trou Feillet (la Cuve) est accessible à pied à partir de l hôtel, pour se baigner. Le plateau de Dogny (1 010 m) se gagne par un sentier qui serpente au creux d une magnifi que forêt primaire. Au moins deux heures d eff ort pour une vue sur les deux côtes (Est-Ouest). Oui, en tournant la tête, bien sûr. Les très bons marcheurs pousse- ront jusqu à la cascade de Dogny (canyo- ning) ou vers la tribu d Emma. Le col d Amieu (425 m) relie les vallées de Négropo et de Couli. Points de vue et cascades font jaillir les appareils photo.

S arraméa, loin de l océan, dans une mer de verdure, est un archipel d humanité composé de trois tribus (Sarraméa, Grand Couli, Petit Couli), du village et de nombreuses exploitations agricoles. Le café est la vedette des productions depuis la fi n du XIXe siècle, mais,

désormais, Sarraméa, capitale de l anthurium, est aussi réputée pour ses fl eurs et ses fruits, en particulier les pêches.

Nichée au cœur d une luxuriante forêt tropicale, Sarraméa est l une des plus belles destinations de l écotourisme calé- donien. Vocation confi rmée par sa motivation, aux côtés de

Farino et de Moindou, pour le parc des Grandes Fougères qui off re aux amoureux de la nature un domaine aménagé pour

les loisirs et la découverte dans un esprit de développement durable.

© La Foa Tourisme Fleur de caféier.

Le plateau de Dogny. © M

ar tia

l D os

da ne

P

ro vin

ce S

ud