DÉCOUVRIR La chapelle, au-dessus de la mairie, fut rénovée par une association du village fi n 2008. Deux circuits balisés nous invitent à explorer la région : sur les pas des mineurs, autour de la presqu île de Pam ; sur les traces des missionnaires, à Bondé.

INFOS UTILES

Mairie 47 64 05 tous-services@mairie-de-ouegoa.nc Point i, animation communale, annexe de Bondé 42 59 76 Gendarmerie 47 89 60 Dispensaire 47 74 80

O uégoa, à l exception de Tiari sur la presqu île de Pam, égrène les tribus au long de la vallée du Diahot, seul fl euve de Nouvelle-Calédonie, long de 50 km. La région de sa source est un site kanak tabou. La légende dit qu un chef nommé Goa, grand guerrier originaire de Koumac, a inspiré son nom à la commune. Suite à un combat, il lava ses blessures dans un trou d eau derrière le cimetière. En langue kanak, wégoa signifi e l eau du chef Goa. Le village, qui mène une vie paisible à l écart de la route principale, se découvre en prenant la première route à droite après le passage du pont. À l époque des mines, cuivre, or, argent et plomb étaient exploités et la commune compta alors jusqu à 7 000 habitants. Avec le déclin de ces activités, le fl euve est redevenu la première richesse de la commune. Son embouchure, royaume des palétuviers, est un important vivier de

crabes, crevettes et poissons. L abondance de l eau et la douceur du climat placent Ouégoa en première position pour la production de bananes en

province Nord et font de l agriculture vivrière le principal moyen de subsistance. Les îlots de Pam, Cocotier, Petit Balabio et Grand Balabio font partie du territoire de Ouégoa même si les clans de la mer d Arama y ont des droits de pêche coutumiers. Désormais, la vallée grandiose et mystérieuse n attire plus les prospecteurs en quête de fortune, mais bien des touristes en escale au cours d un tour du Caillou, ou en séjour pour découvrir une fl ore luxuriante, un passé très particulier, des paysages de toute beauté... et la gentillesse des gens. Car, à Ouégoa, tout le monde a la banane, aussi bien dans les champs que dans les sourires

224

GOA WÉGOA

Nouméa 409 km Koumac 35 km Pouébo 40 km Aire coutumière : Hoot ma Whaap Langues kanak : le yuanga et le nyelâyu

2 360 habitants