© G

lo be

-T ro

tte r N

C

PONÉRIHOUEN P onérihouen signifi e l embouchure de la rivière, or les estuaires de la Tchamba et de la Nérihouen se donnent des allures de fl euve : la première est enjambée par le pont le plus long du pays, la seconde est franchie par le pont Eiff el dont les croisillons métalliques ont inspiré le petit nom de pont X. Dans la mythologie traditionnelle, que les vieux continuent de faire vivre, la région de la Tchamba fut le lieu de départ du peuplement de la Grande Terre : les clans Bayes vers le sud et les Dui vers le nord. Principale richesse, le bois (houp, tamanou, kaori...) fut exploité par une scierie sur

la route de l Aoupinié. Ces essences, désormais préservées, font le bonheur de talentueux sculpteurs. L un d eux, Paul Ayawa, est connu pour avoir été

l initiateur du Mwâ Kâ, énorme poteau symbolique sculpté, planté à Nouméa.

L agriculture fournit letchis, ananas, bananes, ignames... en bref, tous les produits vivriers. Cependant, le café, reconnu un temps comme le meilleur du monde, reste la vedette. Il est cultivé sur de nombreuses parcelles : arabica mûrissant grain par grain à l ombre des sandragons et des érythrines, ou café soleil (robusta)

aligné en strictes rangées. Autour des toits de paille ancestraux, les pétroglyphes jalonnent les

sentiers porteurs d histoire, les sourires embellissent les visages, la nature est exubérante. Le calme, presque irréel, souligne l authenticité de la contrée.

242

DÉCOUVRIR En venant de Poindimié :

La vallée de la Tchamba, très vaste, avec sa forêt luxuriante, ses gravures rupestres, sa tribu calme embellie de jardins, est accessible par les deux rives. La vallée de la Napia, première à droite après Tiakan. La vallée de la Nimbaye possède deux accès : à droite, avant le pont X, cultures et jardins kanak se succèdent au bord de la route qui longe la rivière pour mener aux tribus de Grondu, de Grochain et à la vallée

de la Nimbaye. Plus loin, dans la Chaîne, on accède aux tribus de Saint-Yves et de Napwepa ; à la sortie du village, une route emprunte la rive gauche pour desservir la mission de Téouty et les tribus de Goyetta et de Goa. Elle se prolonge par une piste qui serpente entre les arbres, parfois géants, jusqu à Gohapin sur le versant ouest de la Chaîne. À droite, la piste de l antenne de l Aoupinié permet aux piétons l accès à un point de vue exceptionnel sur toute la région. Des aires aménagées, nombreuses, permettent la détente et le pique-nique.

© R

om in

a Ni

m ba

ye

La rivière Nérihouen.