LE PA

YS >

PO PU

LA TIO

N, CU

LT UR

E PO

PU LA

TIO N,

CU LT

UR E

COUTUME Le mot coutume est utilisé pour désigner les règles, transmises oralement, qui régissent les moindres gestes quotidiens comme les événements les plus impor- tants. Les dons et contre-dons soutenant les paroles sont soigneusement ajustés en qualité et en quantité suivant l occasion, les plus prestigieux consistant en monnaie kanak.

Le mot Kanak Déformation du mot ancien Canaque, utilisé péjorativement au cours des temps coloniaux, il est adopté par la mouvance indépendantiste et légalisé par les accords de Matignon pour représenter les Mélanésiens du pays. Le geste coutumier Tous les clans kanak sont intimement liés à un lieu particulier, jalonné de repères légendaires, d endroits sacrés ou tabous. Partout, en terre kanak, nous sommes chez quelqu un. En dehors des cadres touristiques, il est pos- sible, parfois impératif, de marquer le respect pour cette spé-

cifi cité en posant sur la natte ou sur

la table un présent pour accompagner le bonjour et l exposé de

ses intentions : coupon d étoff e, vivres, petit billet,

etc. On appelle cela faire la coutume.

Simplicité et sincérité sont appréciées. Dire un mot

d excuse quand on arrive les mains vides, c est aussi une

coutume.

63

Monnaie kanak.

© TPN Stéphane Ducandas

Coutume. © David Sansen

Grands chefs et chefs ont autorité sur les districts coutumiers regroupant des tribus formées d un ou de plusieurs clans. Les districts sont représentés au sein des conseils de huit aires coutumières nom-

mant deux représentants cha- cune au Sénat coutumier.

La tribu intègre des bâtiments reli- gieux et des maisons modernes. Les

robes mission, très colorées, sont tou- jours à la mode. La langue française est pratiquée partout. Beaucoup de

Kanak habitent en appartement ou en pavillon dans le Grand

Nouméa, mais le lien à la tribu est

toujours très fort.

En savoir plus ? Voir la plaquette touristique Le Geste coutumier.

© N

in a

Geste coutumier.