67

LE PA

YS >

PO PU

LA TIO

N, CU

LT UR

E PO

PU LA

TIO N,

CU LT

UR E

MOSAÏQUE HUMAINE La population polynésienne provient en grande partie de Wallis-et-Futuna. Elle a dépassé largement en ampleur celle des îles d origine à laquelle elle est étroite- ment liée par la coutume et la religion. Elle comprend de nombreux colosses dont la stature imposante et l assiduité sont appréciées sur les chantiers de construc- tion et pour des fonctions sécuritaires. La communauté tahitienne est réputée pour ses pêcheurs experts, ses groupes musi- caux, ses compagnies de danse (tamouré) et ses fêtes emmenées par le ukulélé. Les Asiatiques (Indonésiens, Vietnamiens, Japonais, Chinois...) ont souvent un ancêtre venu pour travailler dans les caféries ou sur mine et resté après la fi n de son contrat. Les descendants de déportés musulmans kabyles, d engagés indiens d origine réu- nionnaise, de Vanuatais, d Antillais... enrichissent aussi le pays en maintenant vivantes leurs traditions et leur culture. La plupart de ceux qui sont appelés ici Métros ou Zoreilles retournent en Métropole à la fi n de leur contrat. D autres, tombés amoureux de ce pays, choisissent d y faire leur vie et de savourer leur retraite dans un environnement naturel, artistique et festif foisonnant.

STATISTIQUES En novembre 2014, date du dernier recensement de Nouvelle-Calédonie, la population totale offi cielle était de 268 767 habitants, soit 23 200 habitants de plus qu en 2009. Cela correspond à un accroissement démographique de 1,8 % par an.

Répartition des habitants par province : Loyauté : 18 297 ; Nord : 50 487 ; Sud : 199 983. Le Grand Nouméa, englobant Nouméa, Le Mont-Dore, Dumbéa et Païta, regroupe 179 509 personnes, soit près de 67 % de la population totale.

TRADITION ADOPTÉE Le kava est une plante traditionnelle pro- duite et très consommée au Vanuatu, dans les nakamals traditionnels, depuis la nuit des temps, ou dans de populaires bars à kava, depuis l indépendance de cet archipel. Le Kava Act autorise uniquement l exportation de variétés nobles dont les racines sont épluchées. Réservée tout d abord à la population d origine vanua- taise, la consommation du breuvage, à la tombée de la nuit, est devenue une vraie mode qui a ses adeptes dans toutes les couches de la société. L entrée des nakamals est signalée par une petite lampe.

Artisans d art De nombreux artistes, issus de traditions variées, mettent en valeur les richesses naturelles du pays : bois, pierres, dont la populaire pierre-savon, pour les sculpteurs, jade et autres pierres semi-précieuses pour les lapidaires, tandis que de nombreux aquarellistes, peintres et graphistes, ins-

pirés par les paysages ou le folklore, déploient leur

talent sur des supports aussi variés que la toile, le

tissu, la porcelaine, le verre...

Plus d infos www.isee.nc

© D

IL

S té

ph an

e Du

ca nd

as

© N

in a

© D

IL

É ric

D el

l E rb

a