70

ARTS PREMIERS Les fl èches faîtières et les cham- branles des cases kanak sont des représentations des ancêtres, omni- présents. Ils permettent la commu- nion entre le monde des morts et celui des vivants. Les objets rituels, symboliques ou utilitaires : éléments de parade, instruments de musique, armes, objets d échange , sont réalisés avec une extrême minutie. Ils sont essentiellement constitués de matériaux naturels : bois, fi bres, noix de coco, bambous, coquillages, poils de roussette, jade et nacre, mais aussi de tissus venus avec les navires européens. Les bambous gravés illustrent, de manière humo- ristique parfois, la coexistence

de la vie traditionnelle kanak avec celle des nouveaux arrivants. Si l art kanak ancien est aujourd hui dispersé dans la plupart des musées ethnographiques du globe, le musée de Nouvelle-Calédonie, à Nouméa, en

possède une des plus riches collec- tions www.museenouvellecaledonie.nc Aux antipodes, le musée du Quai Branly, à Paris, possède également de très belles pièces www.quaibranly.fr Pour acquérir des créations contem- poraines d inspiration traditionnelle, deux adresses à Nouméa : la galerie Lec Lec Tic (La Promenade) et la salle d exposition de la Maison de la pro- vince Nord (complexe Le Village).

Collection du musée de Nouvelle-Calédonie. Photographie Éric Dell Erba

© P

ie rre

L ar

ue

Collection du musée de Nouvelle-Calédonie. Photographie Éric Dell Erba

Bambous gravés.