83

Hors produits de la mine et de la métal- lurgie, le pays exporte des produits de la mer (crevettes, thons, holoturies...), de la viande de cerf, des squashs et des huiles essentielles.

MINE ET MÉTALLURGIE L histoire moderne du Caillou, le bien nommé, est largement tributaire de la découverte par Jules Garnier, dès 1864, d une matière verte qu il compare à du lichen durci. Les analyses confi rmeront son intuition : du nickel ! Le minerai est tout d abord récolté au pic et à la barre à mine et transporté à dos d homme ou de mulet. L industrialisation sera rapide : la première fonderie de nickel du territoire est inaugurée à la Pointe Chaleix, à Nouméa, le 10 décembre 1877. De nos jours, ce secteur représente 90 % des exportations de biens du pays et génère de nombreux emplois directs et indirects. La Nouvelle-Calédonie possède environ 25 % des ressources mondiales de nickel et détient 9 % des réserves planétaires, c est- à-dire des gisements jugés exploitables. Ces 12 millions de tonnes la placent en seconde position derrière l Australie dont les réserves se montent à 18 millions de tonnes. Sur ce gisement exceptionnel sont implantées des entreprises vendant leur minerai à des fondeurs étrangers et, afi n d ajouter de la valeur à la matière première localement, trois pôles métallurgiques :

L usine de Doniambo de la SLN, fi liale du groupe Eramet et opérateur historique pré- sent depuis plus de 130 ans sur le Caillou, exploitant les mines de Thio, Kouaoua, Népoui, Tiébaghi et Poum. L usine, qui a fêté son centenaire en 2010, produit plus de 50 000 tonnes de ferronickel et de matte par an. Infos, visites guidées et commentées du site de Doniambo 24 55 07 visite@eramet-sln.nc / www.sln.nc L usine du Sud, du projet Goro Nickel, d une capacité optimale prévue de 60 000 tonnes de nickel et de 5 000 tonnes de cobalt, traite les latérites du plateau de Goro par un procédé hydrométallurgique. Infos 23 50 00 www.vale.nc L usine du Nord, à Voh, est un outil important du rééquilibrage économique en faveur de la province Nord et, en particu- lier, de la zone VKP. C est un projet pyro- métallurgique alimenté par les garniérites extraites du massif du Koniambo. Son objectif de production est de 60 000 tonnes de métal par an. Infos www.smsp.nc et www.koniambonickel.nc

SECTEUR PUBLIC Peu soumis aux variations conjoncturelles, le secteur public contribue largement à l économie, représentant près d un quart de la valeur ajoutée. Les fonctionnaires ou assimilés constituent un petit tiers des salariés calédoniens.

LE PA

YS >

ÉC ON

OM IE

ÉC ON

OM IE

Le port autonome de Nouvelle-Calédonie.

© M

ar tia

l D os

da ne

P

ro vin

ce S

ud